Écrit par Emma Liddell, coach de mentalité LWDG.

Ce mois-ci je vais regarder « Formation absolument positive pour les Gundogs » par Robert Milner, publié pour la première fois en 2015. En lisant l'histoire de l'auteur, Robert Milner entraîne des retrievers depuis 1972 et déclare que son expérience a été avec des chiens de chasse et des chiens détecteurs d'explosifs et qu'il a pris sa retraite du service militaire américain pendant 26 ans, en grande partie dans le domaine des interventions en cas de catastrophe. Il déclare qu'il s'est initialement formé à la « formation de contrainte traditionnelle », mais qu'il s'est tourné vers la formation positive en 2002. Je dois admettre que j'ai été attiré par ce livre parce que l'auteur s'est ouvertement détourné des méthodes de formation plus traditionnelles en mettant l'accent sur la subordination et la domination et croire qu'un modèle de formation coopérative est plus efficace et utiliser la récompense et le principal outil de formation.

Premières impressions et aperçu du contenu

La couverture de ce livre me semble distinctement de style américain. Les images des protections que le livre a reçues sur le devant contribuent également à ajouter à la crédibilité du livre et il est rare de voir un livre avec une image de chasse sur le devant, y compris du gibier abattu. Il serait difficile de se tromper sur le groupe démographique auquel le livre s’adresse. Ceux qui cherchent à travailler comme chiens de chasse. La taille du livre était bonne, les normes se situent entre le format A4/A5 attendu des livres de formation et le livre fait 135 pages. Il n'y a pas de pages brillantes dans le livre et pas de diagrammes ou d'images qui peuvent rendre le texte assez peu attrayant car il y a peu de choses qui divisent les mots et il n'y a pas de diagrammes ou d'exemples d'images.

Le livre est divisé en 19 chapitres, les 3 premiers traitant du comportement général du chien et, de manière intéressante, du choix d'un chien qui correspond à votre objectif. Les chapitres 4 à 13 portent en grande partie sur l'entraînement, l'intéressant chapitre 14 concerne le comportement de votre entraîneur, le chapitre 15 concerne la chasse avec votre chien en dehors du travail des chiens de chasse, puis il y a un bref résumé sur l'entraînement à la propreté et le travail au talon et un chapitre sur l'histoire des Labradors et essais sur le terrain et se terminant par quelques récits de l'auteur.

Aperçus détaillés

Le livre commence par une introduction sur son parcours, son histoire et ses compétences. J'ai trouvé que l'écriture était factuelle et non égoïste et n'était pas utilisée pour persuader le lecteur que l'auteur savait de quoi il parlait. Cela ressemblait davantage à une partie du livre faisant connaissance avec l'auteur et je me suis retrouvé à m'installer pour ce que j'espérais être une bonne lecture. Le livre continue ensuite en couvrant une brève histoire de l'évolution des chiens et de leur physiologie, par exemple la vue, l'odorat, l'ouïe, etc.

Le chapitre suivant était assez intéressant et il s'agissait de choisir un chien qui correspondait au rôle. Non, j'espérais qu'il s'agirait de différentes races et de leurs prédispositions innées à effectuer certaines tâches telles que l'HPR par rapport à un retriever. Le chapitre expliquait plutôt comment choisir un chien parmi un groupe de chiens – probablement à moitié dressés, car il parlait de les emmener se promener pour voir à quelle fréquence ils vous vérifient ou vérifient leur stabilité par rapport aux mannequins. Peut-être que les choses sont différentes aux États-Unis et au Royaume-Uni dans ce domaine. Il est également devenu clair que le rôle que nous attendions du chien était celui d'un chasseur de sauvagine plutôt que d'un jour de tournage au Royaume-Uni.

Les chapitres 4 et 5 étaient rafraîchissants car ils étaient beaucoup plus axés sur la théorie de l'entraînement et sur son rapport avec le moment où nous cherchons à entraîner un chien de chasse ainsi que sur les comportements innés que nous cherchons à cultiver. Il est rare de voir une théorie directement appliquée au travail des gundogs dans un livre et vraiment facile à comprendre.

J'ai été déçu de voir à quel point les chapitres sur les comportements indésirables, la communication et les signaux étaient courts, juste des aperçus très larges d'un aperçu sans entrer dans les détails. Pour moi, je pense qu'il aurait été vraiment intéressant d'introduire des commandes communes, des sifflets ou des signaux manuels, mais malheureusement, tout cela manquait.

Ensuite, il y avait un chapitre sur la livraison, encore court et quelques pages, mais il contenait quelques exercices que vous pouviez essayer. Il est intéressant de noter que, bien que l'auteur déclare qu'il s'est tourné vers un entraînement positif, l'idée de pincer les oreilles ou les orteils pour obliger le chien à aller chercher quelque chose a été incluse avec la mise en garde : « Ce processus de force demande beaucoup d'habileté et le processus peut prendre 4 à 8 semaines. complet, ce n'est pas amusant pour le chien ni pour le dresseur ».

 

J'ai trouvé le chapitre suivant très intéressant car c'est l'un des premiers livres que j'ai vu dans lequel l'utilisation de tableaux de placement est incluse. L'auteur utilise également l'entraînement au clicker dans ses exercices et donne un certain nombre d'exemples sur la façon d'incorporer des tableaux de placement dans les exercices.

J'ai été amusé de lire dans la section sur le sifflet stop/look que 1 à 2 séances devraient suffire pour conquérir cette montagne. (Si seulement !) Pour moi, le livre se construit assez rapidement et au rythme d'un travail avancé, ce qui m'a laissé un peu perdu car avant de m'en rendre compte, je lisais sur le casting, l'arrêt, le travail directionnel et les distractions. Je me sentais assez troublé à l’idée d’avoir un chien à ce stade aussi rapidement.

Le chapitre sur la fréquence et la durée des séances d'entraînement était en grande partie basé uniquement sur une recherche de 2010 qui disait essentiellement que moins c'est plus et que les chiens entraînés un jour par semaine apprennent plus vite que les chiens entraînés 5 jours par semaine ! De la musique à mes oreilles (et, espérons-le, aux vôtres), mais c'était dommage que toute cette théorie soit basée sur une étude de recherche portant sur 44 chiens répartis en 4 groupes.

Le chapitre suivant n'était pas encore ce à quoi je m'attendais : il s'agissait d'un bref rappel de deux pages de mon rôle de formateur. Malheureusement, aucune information sur mon attitude ou mon état d'esprit n'y était incluse, mais des conseils tels que parler moins – doucement intitulés « garde ta bouche fermée » et l'importance ou les délais, etc.

Le livre commence par parler des chiens sur le terrain, y compris de courts paragraphes sur l'introduction d'une arme à feu, la chaleur et le froid sur les chiens et la chasse en montagne (un type de tir au faisan). produire un comportement ». Et que je dois rapidement adopter un comportement assis pour chasser avant de sortir sur le terrain. Les thèmes des chiens qui traînent le sang et de l'utilisation de chiens pour trouver les bois perdus ont également été brièvement introduits.

Le livre se termine par quelques pages sur l'apprentissage de la propreté incluant l'utilisation des caisses, une page et demie sur la marche au pied, puis passe à la culture du tir au Royaume-Uni et aux Labradors et aux essais sur le terrain se terminant par des anecdotes de l'auteur.

 


Abonnez-vous pour l'avoir trouvé, récupéré aujourd'hui


Conclusion sur la formation absolument positive des Gundogs

Ce que j'ai trouvé rafraîchissant dans ce livre, c'est qu'il ne se concentrait pas sur les bases de la formation des chiots/chiens, mais comblait le vide autour de la formation des chiens de chasse. Je ne peux que supposer que l'auteur soupçonnait qu'il existait de nombreux autres livres qui couvriraient les bases de l'obéissance des chiens, comme s'asseoir, rester, dresser la maison, se comporter en général, etc.

Cependant, j'ai senti qu'il y avait très peu d'explications claires sur le dressage du chien, mais des exercices étape par étape étaient donnés, mais ils semblaient assez brefs et précipités et aucun dépannage quant à ce que je pouvais faire pour le corriger si quelque chose n'allait pas. Le livre a semblé s'accélérer vers la fin et je me suis retrouvé à me désengager car je sentais que les techniques étaient simplement introduites dans l'espoir qu'en une page et demie, je devrais être capable de reproduire la même chose avec mon chien.

J'ai également pensé qu'une liste d'équipement aurait pu être incluse pour que je comprenne ce dont j'aurais besoin pour entreprendre les exercices du livre. L'hypothèse était que j'aurais déjà tout le kit là et à portée de main.

Je suis un peu confus quant au niveau auquel le livre a été présenté, à certains égards, il semblait destiné à un débutant, avec certains exercices, et à d'autres moments, avec le rythme et le langage, il supposait un niveau décent de compétences en matière de dressage de chiens. J'ai également pensé que certaines parties du livre n'avaient peut-être pas besoin d'être incluses, comme choisir le chien, et que d'autres aspects auraient pu être inclus plus en détail comme les sifflets d'arrêt et le travail directionnel.

Je suis parti en me sentant un peu confus à propos de ce livre, et par conséquent, ce ne sera pas un livre auquel je pense que je reviendrais honnêtement pour référence.

 


Quel est votre style de déesse Gundog ?

Qui est prêt à s'amuser encore plus ? Découvrez votre approche unique de l'entraînement avec notre « Quelle déesse Gundog êtes-vous ? » quiz. Vous ne voulez pas manquer celui-ci

Cliquez ici pour répondre au quiz


Retour à la liste des podcasts


Rejoignez notre communauté en ligne !

Accédez à notre liste de diffusion pour obtenir des conseils et des informations gratuits dans votre boîte de réception tous les mois. Pas de spam - juste des bouchées rapides de valeur.